Revue de Presse :


Xavier Darcos (2001)
ministre de l’éducation nationale, maire de Périgueux

A l’occasion d’une exposition des œuvres de Michel Négrier à La Visitation à Périgueux :

«  Michel Négrier est l’imagier qui enchante et illumine, pour notre grande joie, l’imaginaire

Périgourdin collectif depuis plus d’un demi-siècle « (Périgueux) « une ville qu’il croque avec

Tendresse et truculence… » 

 

Germinal PEIRO 06/01/2017 – Président du conseil départemental de la Dordogne – Député

Lettre à Guy Penaud –

« J’ai été sensible à votre geste et je tenais à vous en remercier très chaleureusement. Je salue par cette occasion la qualité et la richesse de la rencontre entre l’artiste peintre et l’historien et le magnifique voyage dans le temps qui nous est offert »

 

Antoine AUDI – 19/12/2016 – Maire de Périgueux – 1er vice-président du Grand Périgueux

Dans sa préface du livre « Le Périgord illustré de Michel Négrier »

« Michel Négrier est l’artiste complet d’une catégorie dans laquelle d’autres périgourdins s’illustrèrent avant lui, on pense bien sûr à Sem et à Maurice Albe….. sont entrés dans notre patrimoine collectif »… «… il nous enchante en croquant avec malice la comédie humaine…. »

« Chez lui les cheminées fument, les fenêtres sont fleuries, les chiens goguenards, les chats facétieux

Et l’Isle poissonneuse….le moyen âge…..il s’y complait en mettant en scène farces et paillardises des fêtes populaires. On ne peut s’empêcher de penser à Brueghel ou Peter van der Heyden quand ils peignent une kermesse ou une fête des fous. Son trait aussi fin que de la dentelle se met au service d’une exubérance satirique qui rappelle le Brassens…… du marché de Brive la Gaillarde… »

«  Le temps n’a aucune prise sur son univers, l’hier se confond avec l’aujourd’hui tant son propos allégorique est intemporel…… la maîtrise de son art rend son trait intemporel »

 

Jacques AUZOU – Janvier 2017 – Président du Grand Périgueux

« … très sensible aux dédicaces et je vais me plonger dans cette œuvre pendant ma convalescence »

 

Xavier Darcos ancien ministre et maire de Périgueux - 01/2017

« Merci mon cher Patrick de ton envoi…. C’est un plaisir de retrouver les illustrations si habiles et drôles de Michel Négrier. Tu voudras bien lui dire ma gratitude, ainsi qu’à Guy Penaud…… avec ma reconnaissance, je te dis, mon cher Patrick ma fidélité et affectueuse amitié – Xavier »

 

Gérard Fayolle 06/02/2017 - ex- Pdt du Conseil général de la Dordogne - Président de société historique du Périgord

« Gérard Fayolle vous remercie beaucoup pour l’ouvrage …. Qui est très réussi…. Peut-être pourriez-vous venir le présenter à la société historique et archéologique du Périgord au cours de l’année … félicitations « 

 

Laurent Mossion 06/02/2017 – 1er adjoint au Maire de Périgueux

«  … une réussite pour le magnifique livre sur les illustrations de M. Négrier. Amitiés Laurent »

 

L’ECHO DE LA DORDOGNE du 10 Août 2016 de Philippe Jolivet

« Michel Négrier à 17 ans illustre « l’ile aux trésors de Stevenson, puis pour Hachette,  des ouvrages

Pédagogiques sur la préhistoire et l’intégralité des œuvres d’Eugène Le Roy par les éditions du Périgord noir…. En 1970, il obtient le prix de la Fondation de l’Avenir du Périgord créé par Sylvain Floirat et reçoit son prix des mains de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur du groupe Publicis… »

« Michel Négrier a fait aussi de nombreuses expositions, à l’école Française de Paris, à la visitation, au comité départemental du tourisme,                aux archives et à la Filature en 2001 »

 

 

 

Dordogne Libre du 16/09/2016 de Thomas Brunet :

« … l’illustrateur…raconte avec sa plume si singulière, moderne et rétro à la fois…

le Périgord qui l’a vu grandir »

« A 17 ans, le jeune Michel en apprentissage à l’imprimerie Fontas, a démarré sa carrière

En illustrant l’ILE AUX TRESORS de Stevenson »

« … Michel Négrier a 23 ans se lance comme graphiste indépendant pour de nombreuses

Agences de pub et de communication, dont Hachette pour laquelle il illustre des ouvrages

Pédagogiques sur la préhistoire »

« Créateur du Gap en 1972, puis directeur de l’agence Havas à partir de 1977, Patrick Lagrange

A fait travailler Michel Négrier et Bernard Lecru en tant qu’illustrateurs- créatifs…. Il dit de Michel Négrier : » Il avait un talent incomparable…. Pendant 20 ans nous lui avons fait dessiner des fours, des salles à manger, des machines à laver… je m’en veux un peu car je savais qu’il  avait bien d’autres talents, mais bon, il fallait bien qu’il croute »

« Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, une exposition des œuvres de Michel Négrier lui est consacrée à la Tour Mataguerre, avec des vues de la ville depuis la rivière, avec ses

Lavandières, ses bateliers et ses pêcheurs…. La tour de la boucherie, la porte Taillefer, la tour Barbecane, le pont de Tournepiche, la Fontaine St-frontaise, etc…. Chaque dessin est un petit

Trésor rempli de détails dans lesquels on se perd avec délices…. »

« Ces dernières années, le grand public a (re)découvert ces illustrations sur Périgueux et le Périgord sous formes de cartes postales, de posters et de toiles, éditées par son copain Patrick Lagrange, qui prépare également un livre sur son œuvre avec Guy Penaud qui risque peser lourd…. »

*NDLR : Livre paru en décembre 2016 et en vente sur le présent site, en librairie, tel 0608534055 et 0785984133 et courriel : inf@art-et-tresors-du-perigord.fr

 

Dordogne Libre du 16/09/16 de F.H.

« … la Tour médiévale Mataguerre  va accueillir les œuvres de Michel Négrier, exclusivement consacrées à Périgueux, explique Laurence Datrier, adjointe au tourisme »

 

COURRIER FRANÇAIS du 16/09/2016 d’Alain Bernard

« Des bords médiévaux de l’Isle fort agités pour Michel Négrier … »  « lors des journées du patrimoine une quinzaine d’oeuvres de Michel Négrier feront retrouver le Puy-Saint-Front, la tour de la boucherie, la porte Taillefer, le Vieux-moulin, la fontaine St Frontaise, celle des malades ou le pont de Tournepiche au temps des Croquants » Grouillant de vie, ces images-miroirs des manants et des seigneurs, mêlés aux artisans les plus huppés comme aux plus humbles, ont pour écrins des bâtiments de rêve qui annoncent la Renaissance….. il a rendez-vous avec son cher public périgourdin, largement friand de son côté pince-sur-rire »

 

SUD-OUEST  H.C.

Le grand retour du dessinateur Michel Négrier

« ARTISTE, il croque depuis des années la ville d’antan peuplée de petits personnages…. C’est drôle comme du Dubout, animée comme une bande dessinée, foisonnant comme dans les pages de Où est Charlie… » Michel Négrier … a repris crayons et pinceaux pour créer de nouveaux portraits de villes du Périgord, qui illustreront les pages d’un livre qui sortira pour les fêtes de fin d’année*, avec des textes historiques de Guy Penaud……. Bref le Maître Négrier fait partie du patrimoine ! »

 

 

SUD-OUEST du 26/09/2016 de Daniel BOZEC

Publie la photo des lauréats de l’Académie des Lettres et des Arts du Périgord – Prix 2016 –

Dans laquelle on remarque au 1èr plan  Michel Négrier à qui vient d’être attribué le prix                 Jean Cluzeau-Lanaube

 

 

SUD-OUEST du 21/12/2017 – de Benoit Martin

Titre « Par amour du trait, de l’amitié et du Périgord »

« Michel Négrier, l’illustrateur et Guy Penaud, l’écrivain historien ont encore frappé…… Le Périgord illustré de Michel Négrier avec cet ouvrage offrent une traversée historique de la région, qui se transforme parfois en chevauchée fantastique. A chaque page un dessin de Michel Négrier ; sous chaque dessin quelques lignes de Guy Penaud….. on pourrait rajouter que c’est l’art de représenter des traditions, des époques, la vie de tout un pays. Et des élucubrations, aussi ! …. Un troisième larron, Patrick Lagrange, des éditions art et trésors du Périgord est celui qui a poussé les deux autres à commettre l’inénarrable » …. « l’imagerie de Michel Négrier est un art de la minutie et de la malice qui méritent que les yeux le découvrent pas à pas. Avec le dessinateur Périgourdin, le diable se loge dans les détails »

 

DORDOGNE LIBRE du 21/12/2016 – de François Henrard

Titre : « Le Périgord raconté par le pinceau de Michel Négrier »

« … De la préhistoire aux croquants, des châteaux aux abbayes, de Périgueux jusqu’au fin fond du Sarladais, l’illustrateur capture son département avec toujours ce même trait caractéristique : un fourmillement de personnages donnant vie aux lieux qu’ils habitent » ….. » Un portait de terroir touchant d’un artiste de talent »

 

 

 

 

 

 

L’ECHO DE LA DORDOGNE du 3 Janvier 2017 de Philippe JOLIVET

« Le Périgord de la préhistoire au XVIIIè siècle sous le trait de Michel Négrier » « Michel Négrier vient de sortir avec Guy Penaud aux éditions Art et Trésors du Périgord : le Périgord illustré de Michel Négrier, un ouvrage d’une grande richesse iconographique. Patrick Lagrange, ancien créateur du GAP, puis directeur de L’agence Havas, travaille aujourd’hui comme bénévole aux éditions Art et Trésors du Périgord, a eu l’idée de publier un livre avec les œuvres de Michel Négrier, déjà éditées, en partie, en cartes postales, poster ou sur toiles encadrées….. » « Dans ce livre de 100 pages, c’est à un voyage qui va de la préhistoire à la rénovation de la cathédrale Saint-front (Périgueux) que nous convient Guy Penaud, auteur de nombreux ouvrages historiques et Michel Négrier qui a reçu le prix Cluzeau-Lanauve de la part de l’Académie des Arts et des Lettres du Périgord pour l’ensemble de son œuvre » Michel Négrier confie à Philippe Jolivet : Sur la sculpture et les bois gravés, c’est le graveur Claude Durrens qui m’avait initié à cette technique et m’avait même offert les burins nécessaires.

Et de la part de Guy Penaud : Ce n’est pas pour rien qu’on (Michel Négrier) l’appelle l’imagier du Périgord, toutes ces œuvres sont animées avec des monuments et des personnages ; ça sort souvent de son imagination mais ça respecte scrupuleusement les évènements et les lieux puisque tout son travail est fait à partir de gravures et de documents iconographiques anciens ; ça respecte le Périgord que nous aimons. C’est donc un livre qui devrait plaire à la fois à ceux qui sont du Périgord et à ceux qui veulent le découvrir…. Et enfin de Patrick Lagrange :…. Je le voyais (Michel Négrier) réaliser des œuvres et moi je lui demandais de me dessiner des machines à laver et des tronçonneuses…. J’estime qu’il aurait pu avoir une carrière entièrement artistique, mais c’est ainsi, il faut bien vivre…

Ce livre a été a été fabriqué à 100 % en Périgord, sur du papier de Condat et imprimé par l’imprimerie IOTA à Saint-Astier qui a fait un travail impeccable en respectant le trait de Michel autant que la colorimétrie ; on a choisi du luxe en terme qualitatif, mais j’ai voulu que l’on reste raisonnable en terme de prix pour que chacun puisse se l’offrir

« le livre est disponible dans toutes les librairies et auprès de l’éditeur 0608534055 et sur le site :

www.art-et-tresors-du-perigord.fr « 

 

 

SUD-OUEST – le 7 janvier 2017

« Michel Négrier et Guy Penaud en dédicaces … à la Librairie Marbot, l’illustrateur Michel Négrier et l’écrivain historien Guy Penaud signeront « le Périgord illustré de Michel Négrier » qui offre une traversée historique de le région, qui se transforme souvent en chevauchée fantastique sous la plume du  dessinateur périgourdin…. Le Périgord, dans toutes ses dimensions spatio-temporelles, est passée au scalpel pour le plus grand plaisir du lecteur « 

 

 

DORDOGNE LIBRE du 9 janvier 2017 – L’image du jour (photo Jonathan Barbot)

Deux auteurs complices 100 % Périgord

« Une belle complicité s’est affichée samedi après-midi à la librairie Marbot entre la plume de guy Penaud et les dessins de Michel Négrier, venus dédicacer leur dernier ouvrage à quatre mains           Le Périgord illustré de Michel Négrier (édition art-et-trésors-du-Périgord) qui raconte en une dizaine de chapitre près de 2000 ans d’histoire locale »

 

LE COURRIER FRANÇAIS du 10 février 2017 d’Alain Bernard

« le bouquin .…insolite avec deux talents de Périgueux la plume de Guy Penaud, pétrie de régionalisme, a croisé le crayon de Michel Négrier, vieux routard de la belle illustration locale. Avec

L’éditeur Patrick Lagrange (art-et-trésors-du-Périgord) ils ont sorti un Périgord Illustré plein d’humour

Avec préhistoire, églises et châteaux, Saint-front et remparts de Périgueux, Sarlat, métiers d’antan ou œuvre d’Eugène Le Roy…. Ils étaient présents à la fête de la Truffe à Sorges le 29 janvier «