La Phare de Cordouan - Gironde

Nouveau

Par Michel Négrier.

Illustration - Scène du XVIIème

Acrylique - 2009

Disponible en plusieurs formats.

Hors format nous consulter.

Plus de détails

40,83€

En savoir plus

Tableau | Le Phare de Cordouan - Construction et Mise en Service 


Au haut Moyen Âge, des Maures de Cordoue auraient installé, à l'entrée de l'estuaire de la Gironde, un comptoir commercial. Pour assurer la sécurité

de leurs vaisseaux, et leur permettre de circuler à travers les dangereux courants des passes, ils auraient construit un phare.


Plusieurs interprétations ont été proposées pour expliquer l'origine du nom de Cordouan, la référence à la ville de « Cordoue » est très peu probable,

et il semble qu'une explication soit à trouver dans l'étude des toponymes.


En effet, l'île de Cordouan est située au cœur (cor en latin) des bancs de sable les Asnes, signalés sur de nombreuses cartes.


La contraction de cor et Asnes expliquerait le toponyme de Cordan. Au fil des siècles, ce cœur des Asnes serait devenu Cordouan.


L'installation de l'abbé Étienne de Saint-Rigault et du frère prieur Ermenaud pour se retirer du monde sur l'île de Cordouan, est attesté dès le Moyen Âge

par la charte de Cluny, datée de 1088. Le cartulaire de Grande-Sauve daté de 1092 mentionne que les moines sonnaient une cloche et allumaient

un feu en cas de danger pour les marins.


Cette oeuvre d'art réalisée en 2009 (Acrylique) par l'artiste illustrateur Michel Négrier représente Le Phare de Cordouan au 17eme Siècle, qui se situe

dans le Médoc en Grironde - Pointe de Grave.

Avis

Donnez votre avis

La Phare de Cordouan - Gironde

La Phare de Cordouan - Gironde

Par Michel Négrier.

Illustration - Scène du XVIIème

Acrylique - 2009

Disponible en plusieurs formats.

Hors format nous consulter.

Donnez votre avis

30 autres illustrations à découvrir dans la même catégorie :